English version

J’ai toujours été fasciné par les effets d’ombre et de lumière qu’on observe dans la nature, les contrastes de couleurs, le jeu des teintes, des tons ou des nuances tout comme la diversité des saisons.

 

Au fil des 25 dernières années, plusieurs voyages de peinture m’ont emmené ici et là dans les Maritimes, l’ouest du Canada et le nord des États-Unis. Mais j’installe habituellement mon chevalet un peu partout dans la belle province. J’ai la passion de mon métier et un petit village au creux d’une vallée, une chute d’eau ou un boisé d’automne m’inspire toujours autant après toutes ces années. Le Bas du Fleuve, la Gaspésie, les Îles-de-la-Madeleine sont des lieux de prédilection. Sans oublier bien sur Charlevoix, une région unique. À croire que toutes les beautés de la nature s’y sont donné rendez-vous. Dans ce beau coin de pays, je me sens tout aussi à l’aise que motivé. J’y retourne toujours et toujours et à chaque fois, la nature me surprend. Le Québec mis à part, les projets pour l’avenir ne manque pas. Peindre le Yukon, l’Alaska, Terre-Neuve, retrouver les Rocheuses, qui sait?

 

Chaque endroit à peindre est en soi un défi à relever. Par exemple : composer un tableau ayant pour objet les Hautes Gorges de la rivière Malbaie et un autre illustrant la Toundra sur la Côte-Nord , ce n’est pas du tout la même chose. Les lignes de compositions sont différentes, les plans ne sont pas les mêmes, l’approche également. En même temps, c’est ce qui rend l’aventure si intéressante.

 

Je n’aime pas me servir de photos pour peindre et, à défaut d’être dans la nature, je préfère un bon sketch au crayon dans lequel les valeurs sont bien identifiées. En marge, j’ajoute des notes concernant les couleurs, l’atmosphère générale et quelques détails jugés pertinents, histoire de ne rien oublier. Un simple croquis fait sur place apporte au peintre beaucoup plus qu’une photographie, car il contient déjà l’ensemble de la composition; l’imagination et l’expérience font le reste.

 

Toutes les saisons sont intéressantes à peindre et je parviens à travailler sur le motif une bonne partie de l’année. Quand la température est trop maussade, je reste à l’abri pour peindre des tableaux plus petits (pochades) ou bien je fais des esquisses à utiliser plus tard dans l’atelier. J’aime bien choisir mon sujet la veille pour le lendemain. Les tableaux ébauchés dans la nature, j’ai toujours hâte de les achever en atelier.

 

Lorsqu’on peint à l’extérieur, il faut être conscient de l’influence de la nature sur nous dans le choix des formes et des couleurs. En atelier, consciemment ou non, on s’accorde généralement d’une plus grande liberté dans l’interprétation sans affecter pour autant la spontanéité de l’ébauche. C’est pourquoi je préfère terminer un tableau quelques jours plus tard, dans le calme de mon atelier.

 

Dans la recherche de beaux paysages, il faut sortir des sentiers battus pour suivre les petits chemins, les parcourir jusqu’au bout. On est habituellement récompensé de nos efforts devant une scène inédite ou une vue imprenable. La nature souvent discrète ne se livre pas toujours au premier regard. Il m’est arrivé en effet de passer de nombreuses fois devant un même endroit sans en voir toutes les possibilités et puis, une bonne journée, à la faveur d’un rayon de soleil, c’est le coup de foudre. L’émerveillement éprouvé dans ces moments de grâce génère à coup sûr un enthousiasme qui fait une différence sur le rendu de la scène.

 

Peu importe la démarche, l’essentiel demeure l’interprétation. L’approche du sujet, la façon d’en faire ressortir les caractéristiques, d’agencer les éléments dans la composition, la palette de couleurs, le coup de pinceau. En somme, ce qui distingue les artistes les uns des autres.

 

En conclusion, je me sens privilégié de pouvoir vivre chaque jour en faisant ce que j’aime. Mais la vie passe vite, et il me reste tant de beaux coins à peindre. Je crois bien qu’en bout de course, mon seul regret sera sans doute de n’avoir pu y arriver faute de temps, mais;  d’ici là…»

 

Jacques Poirier, peintre


Cliquez sur les miniatures pour visiter la galerie virtuelle

 


 

Cliquez sur le nom des galeries pour les visiter en ligne (si disponible)

EST DU CANADA    
     
Le Balcon d'Art St-Lambert Québec
Galerie Charles Alexandre Montréal Québec
Galerie d'art Iris Baie St-Paul Québec
Chase Art Gallery Beaconfield Québec
Galerie 2000 Division Palais des congrès Montréal Québec
Galerie 2000 Division Vieux Montréal Montréal Québec
     
The Koyman Galleries Ottawa Ontario
River Coyote Gallery Mississauga Ontario
Canadian Fine Art Gallery Toronto Ontario
Canadian Heritage Art Company   Kleinburg Ontario
     
OUEST DU CANADA    
     
Gainsborough Galleries Calgary Alberta
Pacific Gallery Saskatoon Sask

 


accueilartistesbabillard  ●  partenaires

contactez-nous


visitez

Lithographies, cartes, affiches et plus encore...

© 2003 Multi Art ltée. tous droits réservés